Wanlin Centrale hydroélectrique

Wanlin
Centrale Hydroelectrique et Moulin-Ferme

Historique du bâtiment

Construite à la fin du 19ème siècle, la ferme du moulin est formée de deux bâtiments principaux disposés en L.

Le volume était autrefois recouvert d’une bâtière d’ardoises à croupettes. L’aile principale est marquée par quatre travées réparties sur deux niveaux et demi. Les deux premières appartiennent au moulin tandis que les suivantes éclairent le logis. Cette répartition des locaux transparaît au niveau de la toiture marquée en son centre par le mur porteur intermédiaire. Une étable et une grange complètent ce premier volume. L’aile située en retour d’équerre comprend une seconde étable sous fenil. Des annexes aux formes diverses viennent s’accoler au volume de base au niveau des façades arrières du bâtiment et sur les pignons. Les maçonneries sont en brique et pierre bleue, matériau également utilisé pour les encadrements de baies.

Le moulin-ferme de Wanlin présente aujourd’hui une accumulation de volumes d’époques diverses, structurée autour d’un plan en L. Trois fonctions sont juxtaposées dans l’aile principale, orientées nord-ouest – sud-est : le moulin à proprement parler à l’extrémité occidentale dans une proximité immédiate du bief, le logis du meunier, de largeur sensiblement identique au moulin, une courte étable et une longue grange, dont les longueurs cumulées représentent plus de la moitié de l’aile. L’aile en retour d’équerre correspond à d’autres étables. Contre ces deux ailes sont adossées des annexes de plans et d’ampleurs variables. Contre le mur nord sont appliquées deux petites annexes : un mince local qui s’étend sur toute la longueur de la partie moulin et une annexe plus saillante, prolongeant l’espace du logis. Au sud, une annexe exigüe et élevée flanque l’extrémité ouest de cette façade. Contre ce volume coiffé d’un appentis vient buter une construction rectangulaire, assez basse, longeant le bief. Une longue annexe a par ailleurs été construite très récemment (2014-2016) contre le mur ouest et au-dessus du bief, pour abriter une microcentrale électrique alimentée par une vis hydrodynamique. Enfin, la partie agricole du bâti est également dotée de plusieurs constructions annexes : deux longues étables, au nord et à l’est, et des porcheries, au sud.

Ces différents volumes révèlent plusieurs phases de transformation du bâti initial et permettent de documenter l’évolution d’un moulin-ferme, depuis sa construction au XIXe siècle jusqu’aux dernières transformations, datant des années 2014-2016.