Wanlin Centrale hydroélectrique

Wanlin
Centrale Hydroelectrique et Moulin-Ferme

5.    Les différents types de roues de moulin

Il existe trois types de roues de moulin qui se différencient les unes des autres par leur hauteur d’admission de l’eau. On distingue donc :

  • Les roues par dessus : dans cette configuration, l’eau, arrivant par un canal situé sur le dessus de la roue, vient remplir les bacs, appelés aussi augets, situés sur le pourtour de la roue. La roue est ainsi déséquilibrée, ce qui entraine sa rotation. Lorsque le bac arrive en bas de la roue, il se déverse. Dans ce type de roue, c’est le poids de l’eau qui fournit la puissance.
  • Les roues de poitrine ou par milieu : le principe est le même que la roue par dessus, bien que la rotation de la roue se fait dans l’autre sens puisque l’eau remplit les bacs au niveau du moyeu de la roue.
  • Les roues par dessous : l’eau arrive par en dessous de la roue et vient pousser sur les pales de la roue. La pression hydrostatique et la vitesse de l’eau sont responsables de la puissance générée. 
Tous les autres types de roues sont des adaptations des trois précités, adaptations qui permettent d’obtenir différents rendements et puissances selon les sites d’implantation. Par exemple, la roue de Poncelet et la roue Zuppinger sont des roues par dessous. Les rendements oscillent entre moins de 50% pour une roue de Poncelet et peuvent atteindre 70% pour une Zuppinger.
15
Figure 15: Les différents types de roues de moulin